Partager

BIM! Nouvelles oeuvres pour le projet MIRE

Le projet MIRE s’associe à la Biennale de l’Image en Mouvement 2021 (BIM’21) en accueillant deux œuvres audiovisuelles inédites, coproduites par le Fonds cantonal d’art contemporain de Genève et le Centre d’Art Contemporain Genève.

Venez les découvrir dès maintenant !

À la Gare de Champel, Daily Dense Dance Desiderio (DDDD) de Riccardo Benassi présente aux passagers du Léman Express un message quotidien sur une temporalité de 365 jours. Ces courtes pensées sont le résultats d’un processus d’investigation de soi, assisté par de l’Intelligence Artificielle. Accompagnées d’une bande sonore composée par l’artiste, elles cherchent leur chemin entre le contenu des smartphones et la signalétique de l’espaces d’attente.

Giulia Essyad dévoile quant à elle le film Bluebot dans l’alcôve de la Gare de Chêne-Bourg. L’artiste y explore une histoire de science-fiction féministe qui met en scène une communauté matriarcale assistée par des poupées robots douées d’intelligence émotionnelle. S’appuyant sur une narration déconstruite et utilisant des techniques audiovisuelles disparates, sa création dévoile une esthétique volontairement hétérogène.

À ces œuvres en gare font écho celles présentées par les deux artistes au Centre d’art contemporain Genève à l’occasion de la BIM 21′.

Sont toujours à découvrir dans les gares du Léman Express les œuvres de Miriam Laura Leonardi, Yuri Ancarani, Julien Ceccaldi, Pauline Julier, Alan Bogana, Matthew Lutz-Kinoy, Carola Bonfili, Mika Rottenberg, Joëlle Flumet, Ceel Mogami de Haas et Raphaela Vogel.