Partager

Nouvelles œuvres pour MIRE

Voir le projet MIRE

MIRE accueille sept nouvelles œuvres dans les gares du Léman Express : venez les découvrir dès maintenant !
Six nouvelles commandes spécialement réalisées pour MIRE et produites par le Fonds cantonal d’art contemporain sont à découvrir à partir du mois d’août 2021.

À la gare des Eaux-Vives, l’œuvre Glass/ceiling de Mika Rottenberg vous accompagne par un kaléidoscope en mouvement, fait de milliers d’éclats colorés sur un plafond de verre retourné, et créé par des femmes déterminées.

À Chêne-Bourg, Raphaela Vogel présente My Appropriation of Her Holy Hollowness et nous propose un dialogue narratif et visuel mettant en contraste, sur les deux murs LED des quais, bribes de paroles et personnages aux physiques surannés.

À Lancy-Pont-Rouge, Piteco e il Faro de Yuri Ancarani met côte-à-côte clubbing et musique folklorique traditionnelle de la région de Ravenne, jouée au fouet. Ce croisement entre le fouet comme instrument et les images saturées de la vie nocturne met en évidence la valeur culturelle rituelle des deux pratiques. Dans la même gare, au-dessus de l’ascenseur voie 2, Pauline Julier réinvestit un message banal, Tout va bien, en jouant sur ses différents niveaux de lecture à libre interprétation des voyageurs des CFF.

Matthew Lutz-Kinoy présente Goat of Paradise, œuvre en diptyque à découvrir sur les quais de la gare de Lancy-Bachet. L’artiste nous amène en montagne, où l’esprit de la peinture alpestre traditionnelle suisse présentant des processions de chèvres et de vaches couronnées, habite l’image et rencontre la mode et le stylisme contemporains. Julien Ceccaldi quant à lui, avec son animation La Rose des Vents, à découvrir sur le haut d’ascenseur directement sur les quais, nous invite dans un monde androgyne fantastique et champêtre.

 

Poster de promotion de l’artiste pour son œuvre Goat of Paradise.

Dans la même gare, au-dessus de l’ascenseur côté Stade de la Praille, l’œuvre CASE 03D P1 – Diamond Mountain Drift d’Alan Bogana, appartenant à la Collection du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève,  explore le dialogue entre art et science et nous invite à découvrir le phénomène des caustiques à travers ses représentations générées par ordinateur.

Les œuvres de Miriam Laura Leonardi,Carola Bonfili, Joëlle Flumet, Ceel Mogami de Haas sont toujours à découvrir dans les gares.