Partager

Uni-Dufour – Tatsuo Miyajima et Maria-Carmen Perlingeiro

Le bâtiment d’Uni-Dufour a donné lieu au premier partenariat d’envergure dans le domaine de l’art public à Genève. En 1996, à l’occasion de son bicentenaire, la banque privée Darier Hentsch & Cie s’est associée à l’Etat de Genève afin d’organiser un concours international sur le bâtiment d’Uni-Dufour, construit 20 ans plus tôt par les architectes Werner-Charles Francesco, Gilbert Paux et Jacques Vicari, et mal perçu par le public.

Aux douze artistes invités, grands noms de la scène internationale du moment, se sont joints de nombreux concurrents libres pour aboutir au rendu de 249 projets soumis par des créateurs du monde entier.

Deux projets ont été retenus : le Projet végétal de Maria Carmen Perlingeiro, qui utilise uniquement le végétal comme éléments sculpturaux vivants, différentes espèces ayant été choisies pour leurs spécificités botanique et morphologique afin de transformer le contexte immédiat et de favoriser une meilleur perception de l’ensemble ; et la Forteresse des droits de l’homme, de Tatsuo Miyajima, composée de 222 diodes disposées sur les quatre façades du bâtiment, présentant des compteurs lumineux sur lesquels défilent les chiffres de 0 à 9, à une vitesse variant pour chacun d’eux, comme métaphore de la vision orientale de la vie humaine avec répétition à l’infini du cycle de la vie et de la mort.

Les deux œuvres ont fait l’objet d’une restauration en 2017-2018.