Partager

Bourse pour un commissariat d’exposition

Cette bourse, créée en 2013 et remise une fois par an, est destinée aux commissaires d’exposition indépendant.e.s, qui, en nom propre ou en association, proposent un point de vue singulier sur la collection d’œuvres mobiles du Fonds cantonal d’art contemporain. Aucune contrainte n’est imposée quant au format de l’accrochage. L’objectif est de diffuser et de valoriser la collection du Fonds cantonal, tout en soutenant les commissaires d’exposition. Des œuvres d’autres collections peuvent venir étoffer les propositions. Afin de diffuser la collection sur tout le territoire du canton, des partenariats sont mis en place avec les communes genevoises qui disposent d’espaces d’exposition.

Documents et procédures

Actualité

En 2019, la Bourse pour un commissariat d’exposition est attribuée à Karine Tissot, qui a fait une proposition sur deux sites et en deux temps, avec un volet au Château de Pentes (12.8-13.12.2020), et l’autre à la galerie du Boléro, centre d’art et de culture de la Ville de Versoix (11.10-13.12.2020). Cette double exposition, intitulée Avant demain, se saisit d’une large variété de pièces issues de la collection du Fonds cantonal, anciennes ou récentes, auxquelles viennent se joindre quelques œuvres du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève et d’autres prêtées directement par les artistes, tous médiums confondus. Des œuvres d’artistes locaux et internationaux s’y rencontrent librement autour de la thématique de l’écologie environnementale.

Carton d’invitation et événements durant l’exposition ici

Archives

L’exposition Vers une esthétique de disparition, conçue par Sonia Chanel, lauréate 2015 de cette bourse, s’est répandue fin 2016 dans les lieux les plus inattendus, en dehors de tout contexte classique d’exposition, galerie, musée ou centre d’art. Il s’est agi au contraire de s’immiscer dans le quotidien, chez le coiffeur, dans un magasin de disques, de vélos, ou une crèche. Et les œuvres choisies dans la collection du Fonds cantonal d’art contemporain jouaient délibérément de cette proximité, relevant à chaque fois comment certains artistes d’aujourd’hui s’inspirent davantage de leur environnement ordinaire que du contexte de l’histoire de l’art. En oblitérant le piédestal institutionnel, cette diffusion invasive jouait des codes de présentation et révélait des aspects importants de certaines démarches artistiques. Ce fut également pour la commissaire l’occasion de partager ses connaissances et son enthousiasme avec toutes sortes de publics, lors de ses contacts avec les responsables ou les usagers des lieux, comme lors de ses nombreuses visites commentées.

Lauréates en 2013 de la première bourse pour un commissariat d’exposition, Donatella Bernardi, artiste, et Fabienne Bideau, commissaire d’exposition, ont présenté leur projet Smoking Up Ambition ! au Pavillon Sicli, d’août à septembre 2014. Les œuvres choisies dans les collections du Fonds cantonal et d’autres institutions genevoises (FMAC, Musée Ariana, MAMCO, CERCCO) réunissaient presque toutes les techniques de l’art contemporain, y compris tapisserie et céramique, juxtaposant des approches très actuelles à des pièces plus datées. Leur confrontation en questionnait la matérialité, la surface, la fragilité, le contenu. Le dispositif spatial jouait sur la théâtralité de la présentation, et sur les possibilités de vue plongeante ou englobante qu’offre la grande halle du Pavillon Sicli. Le titre de l’exposition, repris de l’une des œuvres exposées, une lithographie d’Andreas Dobler, illustre le paradoxe entre ambition débordante et vacuité, fragilité. Des questions récurrentes quand il s’agit d’estimer la valeur des œuvres d’aujourd’hui. L’exposition s’accompagnait de rencontres avec les artistes, réunions et soirée festive.