Partager

Projet MIRE

L’essence du projet Mire:

Dès 2017, à Genève, le Fonds cantonal d’art contemporain, rattaché à l’Office cantonal de la culture et du sport du département de la cohésion sociale, envisage, un accompagnement artistique au sein des gares en construction du Léman Express, en collaboration avec l’Office de l’urbanisme (département du territoire) et le Centre d’Art Contemporain Genève. Mire poursuit les objectifs suivants :

  • Inscrire des interventions artistiques dans le développement urbain.
  • Installer des œuvres dans les gares pour accompagner la mobilité douce.
  • Offrir à un large public une proximité avec l’art contemporain.
  • Apporter aux déplacements une plus-value enrichissante et appréciée.
  • Disposer d’un levier de soutien à la création artistique vidéo par des commandes d’œuvres à des artistes confirmé.e.s et émergent.e.s.
  • Mettre en valeur des œuvres du patrimoine genevois appartenant aux fonds d’art contemporain du canton et de la Ville de Genève.

L’image en mouvement pour plusieurs raisons:

  • Le lien avec l’histoire récente de l’art à Genève, qui a joué un rôle pionnier dans l’histoire de l’art vidéo grâce au Centre pour l’image contemporaine et à la Biennale de l’image en mouvement, gérée aujourd’hui par le Centre d’Art Contemporain Genève. Le projet Mire va contribuer à maintenir cette place vivante tout en renforçant ce pôle de compétence.
  • Un encombrement minimum de l’espace et pas ou peu de perturbation du flux des usagers au sein de l’infrastructure.
  • Des images en mouvement pour faire écho au déplacement des voyageurs.se.s.
  • Les arts numériques et la vidéo comme vecteur de contemporanéité.

L’objectif opérationnel est :

  • D’installer un dispositif qui sera maintenu sur une période de 10 ans, pour offrir une scène à des productions artistiques multiples et renouvelées, permettant un rayonnement et une politique artistique ambitieuse, tout en faisant rayonner la Biennale de l’image en mouvement dans l’espace public. Les commandes répondent spécifiquement aux emplacements pour lesquelles elles sont destinées, inscrivant Mire comme un véritable levier de soutien à la création artistique vidéo d’aujourd’hui.
  • De mettre en valeur des œuvres du patrimoine genevois. A cette fin, une collaboration est établie avec le Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève, qui a hérité de l’importante collection de vidéos du Centre pour l’image contemporaine, qu’il continue à enrichir.