Partager

Nouvelle installation lumineuse à Plainpalais

Olaf Nicolai
ALDEZBF?, 2022
20 avenue Henri-Dunant

Les œuvres d’Olaf Nicolai répondent au contexte dans lequel elles prennent place avec des liens culturels, (socio)politiques ou architecturaux. De nature conceptuelle, elles sont imprégnées de nombreuses références scientifiques et littéraires et analysent les processus de perception pour déjouer l’apparence et l’évidence des choses.

Le message énigmatique « ALDEZBF », mystique et graphique tout à la fois, fait appel à l’imaginaire collectif. Il proviendrait de la planète Mars, transcrit par la plume de la médium Hélène Smith et issu d’une étude publiée en 1900 par le psychologue genevois Théodore Flournoy, s’appuyant sur l’expertise du linguiste Ferdinand de Saussure. L’observation des transes surréelles d’Hélène Smith lui permet d’analyser les mécanismes de l’« imagination créatrice subconsciente » qui s’exprimerait plus largement en tant que source de production esthétique. Huit signes adaptés d’un alphabet qui lui-même a été interprété sur la base des caractères manuscrits de la médium composent un mot intraduisible, dont le sens ne peut être que supposé. L’enseigne devient motif ornemental ouvert aux interprétations stylistiques. Ses couleurs évoluent du rouge au bleu, marquant la distance entre la terre et Mars, soit un lent dégradé sur une période de plusieurs années et qui confirment le terme (ou l’illusion) de « planète rouge » lorsqu’elle est le plus proche.

Olaf Nicolai, D, *1962, vit et travaille à Berlin.

Texte: Marie-Eve Knoerle

 

Bouton Webchat Bouton Webchat